Contenu SEO B2B : apprendre à trouver les bons mots clés - WP WRITUP

Contenu SEO B2B ou B2C : les différences de mots clés   

Lorsque vous souhaitez rédiger du contenu SEO B2B (Business to Business), la technique de rédaction web et surtout, la recherche de mots-clés est différente d’un contenu web SEO B2C (Business to Costumer – Consommateur).

Contenu SEO B2C : comment ça marche ? 

Lorsque vous voulez rédiger un contenu web SEO B2C, c’est-à-dire Business to Customer, vous devez :

  1. Trouver les mots clés en rapport avec votre contenu.
  2. Puis, vous utilisez votre fichier journal et diverses analyses pour repérer des mots clés secondaires pertinents.
  3. Ensuite, vous créez une liste de mots lexicaux à partir de synonymes
  4. Enfin, avec des outils tels que Google Trends, vous classez vos mots clés en fonction du nombre de recherches.

Le fichier journal, c’est quoi ?

Le fichier journal (log en anglais), c’est le journal de bord de votre serveur. Chaque fois qu’il reçoit la demande d’un consommateur, il la répertorie. Chaque demande est ainsi listée, vous permettant de connaître les requêtes effectuées par vos utilisateurs. Par conséquent, cette liste vous permet d’affiner la recherche de vos mots-clés.

Contenu SEO B2B, quelle différence ?

La rédaction web SEO B2B est différente dans la construction du contenu et dans la recherche des mots clés. Vous ne pourrez pas travailler de la même façon. Prenons un exemple concret avec le site professionnel Verdersliquid, fabricant, entre autres, de pompes péristaltiques et autres systèmes de pompages industriels. Comment voulez-vous trouver des mots clés (principaux et secondaires) si vous ne savez pas comment les consommateurs nomment la pompe qu’ils utilisent. Il n’est pas sûr qu’ils emploient le terme exact. Qui plus est, trouvez donc un synonyme à « pompe péristaltique »… Enfin, les outils tels que Google trends ne vous seront pas d’une grande utilité, car le trafic sur ce genre de demandes n’est pas assez important.

Les mots-clés utilisés par les consommateurs

Au final, le nombre de personnes ayant besoin d’une pompe péristaltique est assez limité et surtout, peu de personnes connaissent le terme exact. En réalité, les clients utilisent des termes à leur portée, décrivant le produit dont ils ont besoin sans avoir besoin de le nommer. Que ce soit le pompage de lait, l’aspiration de boue, le champ des possibles est vaste. Vous constatez donc que la liste des mots clés peut être très longue. Plus le nom de votre produit est compliqué, moins les gens l’utiliseront. Ils décriront leur problème ou la solution qu’ils imaginent, mais citeront rarement le nom de la machine.

Vous l’aurez donc compris, l’approche est totalement différente. Ici, il ne s’agit pas d’étudier la quantité de requêtes effectuées par les utilisateurs, étant donné que les demandes sont trop peu nombreuses. Les outils comme Google Trends ou d’autres ne vous seront pas d’une grande utilité. Vous allez devoir faire preuve d’une grande créativité afin d’attirer le maximum de trafic vers votre site.

Cependant, n’oubliez pas qu’il vous reste une source non négligeable dans laquelle vous pourrez puiser toute votre créativité : vos clients et les clients de vos clients.

contenu seo B2B

Interrogez les clients et prospects

Les clients de Verdersliquid savent que la solution qu’ils cherchent s’appelle pompe péristaltique. Seulement, au moment de leur recherche, il est fort probable qu’ils ne le savaient pas. Ceci est bel exemple de ce que vous devez poser comme question à vos clients et/ou prospects :

  1. Comment décririez vous votre problème ?
  2. Comment décririez-vous la solution que vous aviez à l’esprit au moment de votre recherche ?
  3. Nommez dix mots qui décrivent votre problème.

Archivez toutes les réponses obtenues et combinez-les avec les fichiers journaux de votre fonction de recherche interne.

Une fois que vous avez obtenu toutes ces réponses, essayez de comprendre d’où viennent vos clients, quels est leur problème et quels mots utilisent-ils pour le décrire. Vos vendeurs doivent également poser ces questions à leurs prospects. Même si les gens disent des choses qui ne sont pas en rapport avec ce que vous vendez, gardez à l’esprit que ce sont ces gens qui viennent chez vous et que ce sont ces mêmes gens qui sont susceptibles d’augmenter vos ventes. Il est possible que votre client nomme un coupeur, un « tamis de boue ». Cela ne changera rien au fait qu’il souhaite trouver son tamis pour l’acheter. Le nom, à la base, l’importe peu. N’oubliez jamais : le client est roi !

Créez vos outils de recherche !

Les différents contacts crées avec vos clients vous permettront certes, de trouver des mots clés intéressants pour rédiger votre contenu seo B2B. Cependant, les outils Google ne vous permettront pas de vous aider à les affiner, étant donné la rareté de leur recherche sur le web. Dans ces cas-là, pourquoi ne pas créer un petit questionnaire à l’attention de vos clients et/ou prospects afin de recueillir le maximum d’informations ? À vous de créer un petit sondage rapide et efficace en fonction de vos besoins. N’oubliez pas de faire court pour ne pas ennuyer le client. Pensez également que pour créer du contenu SEO B2B, le travail de recherche en amont doit être beaucoup plus approfondi.

Polysémie et estimation du trafic

La Polysémie, c’est quoi ?

La Polysémie, c’est un mot ou une expression qui a plusieurs sens ou des significations différentes, selon le contexte dans lequel il est utilisé. À ne pas confondre avec l’homonymie qui sont des mots qui ont la même forme orale ou écrite, mais avec des sens différents.

Prenons, une fois de plus, l’exemple de la fameuse pompe péristaltique… Les utilisateurs risquent de nommer cet appareil par le mot « pompe » car ils ne se souviendront pas du terme « péristaltique ». Cependant, il existe une multitude de pompes qui apparaissent dans les pages de résultats : les pompes à eau, les pompes à chaleur, les pompes à vélo, les pompes funèbres et puis les pompes sportives !!! Bref, ce mot est trop large pour être employé tel quel.

L’estimation du trafic

Mais pourquoi, me direz-vous, autant de résultats différents dans les SERP (search engine result pages – pages de résultat des moteurs de recherche) ? Parce que le marché des B2C est beaucoup plus important que celui des B2B. Les premiers résultats sont donc prioritaires. Dans ces cas-là, il est impossible d’utiliser les outils d’estimation de trafic sur des termes ayant de multiples significations.

Les moteurs de recherche verticaux

Un moteur de recherche vertical, c’est un moteur de recherche spécialisé dans la recherche de contenus spécifiques.

Son utilisation pour la rédaction web SEO

Idéal pour le B2B, cela peut être une solution pour que les professionnels vous trouvent plus facilement. Malheureusement, tous les clients n’utilisent pas ce type de moteur de recherche. Vous ne devez donc pas tout miser dessus.

Les contenus spéciaux

Vous devez veiller à ce que votre contenu SEO B2B ne soit pas toujours écrit dans un format texte normal. Apprenez que le contenu B2B est souvent présenté sous forme de tableau ou en format PDF.

Les PDF

La meilleure façon de traiter le contenu PDF n’est pas d’optimiser des fichiers PDF, mais de créer une version HTML. Vous pourrez ensuite créer un lien vers le PDF avec un nofollow.

Les tableaux

L’utilisation et l’optimisation d’un tableau n’est pas compliqué. Cependant, vous devez connaître sa principale difficulté. Comme vous le savez, un tableau comporte peu de mots, mais la densité de ses mots clés est concentrée. Il est donc judicieux d’apporter du texte, en dessous ou au-dessus de votre tableau. De cette façon, les moteurs de recherche seront plus à même de déterminer le sujet de votre page.

Rédaction web : technicien ou rédacteur ?

Un de vos défis sera de placer la bonne personne aux manettes de contenu SEO B2B.

  • Le technicien sait écrire et est imbattable sur les questions techniques. Cependant, il ne connaît souvent pas grand chose au SEO.
  • La rédactrice ou le rédacteur connaît la majorité des règles SEO, mais n’est pas compétent en ce qui concerne les questions techniques.
  • Le commercial connaît une partie du SEO et seulement une partie des questions techniques.

Bien entendu, ceci est fortement exagéré, mais cela permet de mettre en avant un problème majeur : qui est le mieux placer pour écrire du contenu SEO ?

À vrai dire, il n’y a pas une personne idéale. Votre solution dépendra de vos besoins, mais l’essentiel à retenir est qu’il devra s’agir d’un travail d’équipe.

Notre solution pour une bonne rédaction web SEO

  1. Le technicien rédige le contenu le plus important en mettant en avant toutes les questions techniques concernant votre produit.
  2. Ensuite, le commercial ajoute quelques indicateurs clés qu’il estime importants dans le contenu.
  3. Le rédacteur détermine les titres en fonction des différents mots clés et s’occupe de la mise en page et l’organisation du texte en veillant à respecter les règles SEO.
  4. Enfin, le commercial et le technicien révisent le texte afin de corriger les éventuelles erreurs techniques.

Bien évidemment, cette solution ne sera pas applicable dans 100 % des rédactions web. Ce sera à vous de vous adapter en fonction de vos différents besoins.

Nos conseils pour la rédaction de votre contenu SEO B2B :

  1. Trouvez les bons mots-clés
  2. Interrogez vos clients et vos prospects pour vous approcher au maximum de leurs attentes
  3. Combinez les résultats avec les fichiers journaux de votre moteur de recherche interne.
  4. Ne vous attardez pas sur les outils d’estimation de trafic qui ne sont pas assez efficaces pour du commerce B2B
  5. Soyez créatifs
  6. Pensez logique
  7. Travaillez en équipe

Leave a Reply

Donec felis ut Praesent risus. id eleifend suscipit